Gwenaële Rot

Gwenaële Rot est professeur de sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, et membre du Centre de sociologie des organisations (CSO/CNRS)

Sociologue du travail Gwenaële Rot contribue au développement d’une sociologie de l’activité productive en vue d’étudier des organisations fragiles. C’est dans ce cadre qu’elle s’intéresse en particulier aux métiers du cinéma, aux formes de coordination de l’activité qu’implique la fabrication d’un film non seulement sur un plateau de tournage mais également en phase de préparation et de post production. Après avoir travaillé sur l’activité des scriptes, elle mène actuellement une enquête sur les métiers liés au décor de cinéma (repérage, décoration, Sfx). Cette recherche consacrée à la « fabrique de l’illusion », a obtenu le soutien de la Fondation des sciences sociales en 2018.

Les recherches de Gwenaële Rot portent également sur la sociologie visuelle (les représentations cinématographiques du travail)

Elle est membre du comité de rédaction de la Revue française de sociologie et de la revue Images du travail, travail des images. [http://imagesdutravail.edel.univ-poitiers.fr/] http://www.cso.edu/cv_equipe.asp?per_id=55

Publications liées au cinéma

Ouvrage Le Cinéma. Travail et organisation, Paris, La Dispute, 2013 (ouvrage collectif co-dirigé avec Laure de Verdalle)

Articles

« Le travail dans le cinéma. Note de recherche », Raison Présente, 2007, (dossier sur Les nouveaux aspects du travail), n° 162, 2ème trimestre 2007, pp. 7-19. « Noter pour ajuster. Le travail de la scripte sur un plateau de tournage », Sociologie du travail, vol. 56, n°1, 2014.

« Le travail de contrôleur du flux, de Pierre Naville à Alain Resnais. Propos sur le chant du styrène (1958) », Revue Européenne d’histoire sociale – Histoire & Sociétés, Décembre 2007.

« Humain, trop humain, le travail au premier plan », Positif, Décembre 2005, n°538 (dossier Louis Malle), p. 96-97.

« Le travail au cinéma. Un réapprentissage de la curiosité sociale », Esprit, Juillet 2006, pp. 78-100 (avec Nicolas Hatzfeld et Alain Michel) « L’ouvrier en personne, une irruption dans le cinéma documentaire 1961-1974 », Le Mouvement social, n° 226, 2009/1, pp. 67-78 (avec Nicolas Hatzfeld et Alain Michel).

« Le travail en représentation dans les films militants. Caméras et micros dans les usines automobiles, 1968-1974 », Histoire et Sociétés, Février 2004, Numéro Spécial Vol. 9, pp. 117-131, Numéro Spécial. (avec Nicolas Hatzfeld et Alain Michel)